09
OCT
2018

Projet « Analyser ses pratiques d’accueil pour mieux soutenir la parentalité » au bénéfice des haltes accueil de la province de Luxembourg

Posted By :
Comments : Off

 

Dans le cadre de l’appel à projets « Soutien à la parentalité : pour les parents d’aujourd’hui et de demain » de la Province de Luxembourg, l’ASBL Promemploi présente le projet « Analyser ses pratiques d’accueil pour mieux soutenir la parentalité » au bénéfice des 9 haltes accueil de la province de Luxembourg.

 

Les haltes accueil de la province de Luxembourg souhaitant devenir partenaires de ce projet peuvent prendre contact avec l’ASBL Promemploi

(voir coordonnées ci-dessous)

 

Objectifs :

Permettre aux haltes accueil de la province de Luxembourg de bénéficier de temps d’analyse des pratiques professionnelles, démarche ayant pour finalité une plus grande prise en compte des besoins de l’usager ainsi que la promotion de celui-ci et de ses projets à partir de l’observation et de la compréhension des situations éducatives concrètes vécues par les participants.

 

Il s’agit concrètement d’initier des moments d’analyse des pratiques professionnelles dans les haltes accueil afin de soutenir les professionnel-le-s du secteur dans leur mission d’accompagnement de la parentalité, et ce dans l’intérêt de chaque enfant. Ces moments permettent aux professionnel-le-s de l’accueil de :

  • Créer des échanges sur des situations vécues au quotidien dans le but de trouver des solutions communes ;
  • Améliorer la compréhension des difficultés rencontrées ;
  • Favoriser la coordination, l’union et les interactions au sein de l’équipe.

 

Le projet vise donc à renforcer les compétences d’accueil des familles des professionnel-le-s :

  • Etablir et consolider une relation de confiance/faire en sorte que chaque famille se sente la bienvenue dès les premiers contacts ;
  • Prendre en compte ce que ressentent et expriment les parents en les accompagnant dans leur vécu et en assurant les conditions d’un dialogue réciproque ;
  • Prendre en compte le point de vue des parents par rapport au travail éducatif quotidien dans les prises de décision.

 

 

Pourquoi cibler les haltes accueil ?

De manière générale, les professionnel-le-s des milieux d’accueil sont confronté-e-s à des situations souvent complexes qui nécessitent d’interroger la relation à l’autre, dont principalement les enfants et leur famille.

 

C’est ainsi que le secteur de l’accueil de la petite enfance relaye constamment le besoin d’être épaulé dans sa mission, combien délicate, de soutien à la parentalité. Il appartient en effet aux professionnel-le-s de proposer aux parents de les accompagner dans l’exercice et la pratique de leur parentalité et, le cas échéant, de les soutenir face à des difficultés qu’ils pourraient rencontrer, suite aux changements engendrés par la venue d’un enfant. Nous savons que ces difficultés parentales sont particulièrement présentes dans le public qui fréquente les haltes accueil.

 

En effet,  les haltes accueil s’adressent aux enfants de 0 à 3 ans, pour des périodes déterminées, et offrent des formules d’accueil à la demande, en tenant compte de la diversité et de la complexité des situations familiales, économiques ou culturelles rencontrées.

 

Instaurer des temps d’analyse des pratiques professionnelles dans les milieux d’accueil occasionnel prend tout son sens pour y renforcer la qualité de l’accompagnement de la parentalité, caractérisée par la présence de familles précarisées, isolées, dont les parents sont inscrits dans un processus de réinsertion socioprofessionnelle, …

 

 

 

Pourquoi cibler l’analyse des pratiques ?

L’analyse des pratiques est une démarche qui permet de prendre du recul sur l’exercice de son métier au quotidien, ce qui est essentiel dans la petite enfance (un métier qualifié de stressant et fatiguant, alors que les personnes qui l’exercent « préparent les adultes de demain »).

La spécificité des temps d’analyse des pratiques professionnelles est de partir de l’observation et de la compréhension des situations éducatives concrètes vécues par les participant-e-s. L’analyse des pratiques professionnelles soutient la mobilisation des connaissances acquises en formation de base et continue pour la mettre au service de la résolution de situations complexes.

 

Les professionnel-le-s de l’accueil sont directement impliqué-e-s dans la démarche. En effet, le principe de l’analyse des pratiques professionnelles est de permettre aux professionnel-le-s participant-e-s de proposer et de sélectionner des situations qui seront analysées entre collègues d’un même milieu d’accueil, sous la houlette d’un-e intervenant-e extérieur-e. Dans le cas qui nous occupe, ces situations portent sur la relation aux familles. Ces dernières sont donc au cœur des préoccupations.

 

 

Les grands principes de l’analyse des pratiques

Les séances sont animées par un-e animateur/trice extérieur-e à la structure.

Le groupe qui y participe devient, le temps de la séance, un groupe de pairs (tous/toutes les participant-e-s se situent sur un pied d’égalité).

La démarche est à la fois temporaire et régulière (à intervalle régulier sur un temps déterminé).

L’intervenant-e est garant-e du bon déroulement de l’échange (« sécurité » et « protection » des personnes notamment) dans le but d’inscrire le milieu d’accueil dans une dynamique d’évolution professionnelle.

En effet, il s’agit d’une démarche finalisée en ce qu’elle vise la construction de l’identité professionnelle, dans une optique formative.

L’intervenant-e est là pour donner des cadres de lecture de la situation traitée et susciter la mobilisation de repères théoriques qui permettent de comprendre la situation.

 

 

Comment se déroule une séance d’analyse des pratiques ?

Une séance dure entre 2 et 3 heures et consiste en une étude de cas.

Pendant la séance, le rôle de l’animateur/trice est de poser des questions pour « déployer le récit » (mettre en évidence ce qui n’a pas été vu, ce qui est apparu comme anodin).

La parole y est libre.

Les échanges sont confidentiels.

L’animateur/trice formule des hypothèses (quels sont les véritables enjeux ?)

La démarche permet ainsi à chaque participant-e de trouver ses propres réponses à partir d’un même cas concret (jouant par là-même un rôle de prévention).

 

 

Le déroulement du projet

 

 

Pour davantage d’information, prendre contact avec l’ASBL Promemploi :

Sylvie LEFEBVRE

Directrice

Rue des Déportés, 140

6700 Arlon

Tél. 063/24.25.22

Fax 063/24.25.29

GSM 0475/36.41.43

sylvie.lefebvre@promemploi.be

 

 

Avec le soutien de

    

 

A propos de l'auteur